Chroniques des Fabriques (à l’origine de l’expérience des Fabriques de sociologie)

Le projet des Fabriques de sociologie a été initié à la fin de l’année 2011 par Martine Bodineau (doctorante en sciences de l’éducation, Université Paris 8) et Pascal Nicolas-Le Strat (à cette époque maître de conférences de sociologie à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, aujourd’hui professeur en sciences de l’éducation à l’Université Paris 8). Il a bénéficié à son lancement du soutien de la MSH Paris-Nord (Maison des Sciences de l’Homme) dans le cadre de son appel à projets 2011. Ce projet visait à construire progressivement un réseau d’échange et de collaboration entre des équipes de chercheurs et de praticiens, impliquées dans des démarches de « recherche-intervention » associant sur un mode coopératif, les acteurs concernés par une situation ou engagés dans une action. Il s’agissait de revisiter la problématique des pratiques d’intervention dans le contexte contemporain, qui voit se développer des expérimentations sociales, culturelles et politiques, afin de rendre compte de la réalisation de ces formes de recherche sur le plan de leur impact social comme sur celui de leur contribution à la connaissance scientifique. Plus que sur les « résultats », nous souhaitons mettre l’accent sur les processus et les dispositifs mis en place pour déployer la compétence des groupes-au-travail.

Dans ces Chroniques des Fabriques, Martine Bodineau restitue donc les conditions d’émergence de cette dynamique toujours aussi active aujourd’hui, en 2017.

Pour prendre connaissance de ce texte : Chroniques des Fabriques, Martine BODINEAU, mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *